L'environnement et le développement durable simplifiés

L'environnement depuis toujours

Déjà toute petite, certaines aberrations m'horripilaient. Je me souviens qu'un jour, alors que je sortais du bain, j'ai demandé à ma mère où allait l'eau du bain quand on la laissait couler. Elle m'a répondu que cette eau allait dans le lac. J'ai alors réalisé que l'eau utilisée dans ma maison ainsi que par tous les gens du quartier, et même de la ville (j'habitais alors en banlieue de Montréal), se retrouvait directement dans le lac, sans aucun traitement. J'imaginais les toilettes, les éviers remplis d'eau sale se déversant dans le lac et je trouvais ça insensé. 

Un jour, au début des années 80, mes parents nous ont annoncé qu'on allait construire une station d'épuration des eaux usées à Montréal. Enfin! Quel soulagement j'ai ressenti! Depuis le temps qu'on ne pouvait plus se baigner dans le lac St-Louis à cause de la pollution, je trouvais qu'on avait déjà beaucoup trop tardé à agir. Mais, au moins, on finissait par faire quelque chose, et aujourd’hui, ces efforts portent fruit car de plus en plus d’endroits sont de nouveau accessibles pour la baignade.

J'ai eu un peu le même genre de réaction quand j'ai appris que toutes nos poubelles étaient enfouies. On me répondait qu'il y avait plus qu'assez de place pour enfouir les déchets de tout le monde, et plus qu'assez de ressources pour que ça ne cause pas de problème. La Terre était, semble-t-il, assez grande pour qu'on puisse agir ainsi à l'infini, et suffisamment productive pour pouvoir nous fournir tout ce dont nous avions besoin...

Peu après mon arrivée à Drummondville, j'ai appris qu'on allait y construire une usine d'épuration des eaux usées. Comment? Il n'y en avait pas déjà une? Peut-on vraiment être si en retard que ça? Il semblerait que oui... et même plus, car même 25 ans plus tard, il y a encore des municipalités qui rejettent leurs eaux directement dans la nature, sans aucun traitement. 

    Mes réalisations

    Mon implication en environnement m’a permis de participer à la réalisation de différentes activités, notamment :

    • Accompagnement de plusieurs entreprises pour obtenir l'attestation ICI ON RECYCLE+ et ICI ON RECYCLE! de Recyc-Québec.
    • Préparation d'un colloque et rapport sur la Forêt Drummond.
    • Programme SOS rives, permettant d’accompagner les riverains désirant améliorer l’état de leur rive.
    • Programme Écovénements, pour accompagner les organisateurs d’événements voulant rendre leur événement plus écoresponsable. J’ai notamment accompagné les organisateurs des activités suivantes.
      • Coquetel des bâtisseurs de la CCID (Chambre de commerce et d’industrie de Drummond) (2012)
      • Fête de la rentrée du Cégep de Drummondville (2012)
      • Carrefour des professions de l’avenir (2013)
      • Jour de la Terre avec le comité environnement de l’ARECQ (Association des retraités de l’enseignement du Centre-du-Québec) (2013)
      • Fête de la Saint-Jean Baptiste organisée par le Centre communautaire Saint-Jean-Baptiste (2013)
      • Fête de la Saint-Jean Baptiste de Saint-Félix-de-Kingsey, organisée par Événements Lodge (2013)
      • Journées sans voiture avec le député fédéral François Choquette (2012-2013)
      • Festival de la poutine de Drummondville (depuis 2013)
      • Présentation de conférences sur
        • Les 3RV (Réduction à la source, Réutilisation, Recyclage, Valorisation)
        • Le compostage
    • Rédaction de capsules pour la radio communautaire
    • Organisation d’un forum annuel réunissant les différents organismes œuvrant en environnement (2008-2012)
    • Organisation d’activités pour la Zone verte du Mondial des cultures (2014-2015)

     

    Participation à différents comités et conseils d’administration

    • CEREF (Centre d’éducation et de recherche sur l’eau et la forêt)
    • Comité de surveillance du LET (lieu d’enfouissement technique) de Saint-Nicéphore
    • CRECQ (Conseil régional de l’environnement du Centre-du-Québec)
    • Nature-Avenir
    • Ressourcerie Transition

    Ma formation

    Au-delà de ces réactions, j'ai toujours été attirée par tout ce qui concerne l'environnement. J'ai donc étudié en géographie à l'Université de Sherbrooke, où j'ai obtenu mon B.Sc. en géographie physique / sciences en 1985 avant de rejoindre le marché du travail. Les chemins tortueux de la vie m'ont ainsi amenée à acquérir une bonne expérience en relations interpersonnelles et m'ont permis de comprendre à quel point je tenais aux avantages de notre vie moderne.

    Mon amour pour l'environnement ne m'ayant pas délaissé, j'ai donc décidé d'obtenir un certificat en environnement, tout en m'impliquant dans un organisme environnemental, Environnement Bloc Vert, pour lequel j'ai œuvré de 2002 à 2015, d’abord comme membre du conseil d’administration, puis en tant que coordonnatrice de l’organisme. Toujours avide d'assister à des colloques, conférences et formations en environnement et en développement durable, je me suis aperçue que je ne suis pas quelqu’un qui conteste, mais que je suis plutôt quelqu’un qui aime être dans l’action constructive et inspirante. Ce que j'aime vraiment faire, c'est de trouver et de mettre en place des moyens qui favorisent la prise en compte de l'environnement et du développement durable dans les entreprises.

    C’est donc l’ensemble de ce cheminement qui m’a amenée à offrir mes services à ceux et celles qui œuvrent dans différents domaines et qui se soucient d'environnement et de développement durable!

    Marie-Pascale Duvieusart

    Marie-Pascale Duvieusart
    Études