Aller au contenu principal

L'environnement et le développement durable simplifiés

La caractérisation des matières résiduelles

Définition

Une caractérisation des matières résiduelles est une démarche permettant de collecter des
données sur les différentes caractéristiques des matières mises aux rebuts, afin de déterminer leur composition, leur quantité, la façon dont celles-ci sont collectées et la façon dont on en dispose. On obtient ainsi un portrait de la gestion réelle des matières résiduelles dans l'entreprise, ce qui permet de cibler les problèmes et de les résoudre. 

En déterminant quelles matières sont générées par les différents secteurs de l'entreprise, et en
quelle quantité, la caractérisation des matières résiduelles permet également de mettre en évidence le potentiel de mise en valeur de chacune des matières, que ce soit pour la réutilisation, la récupération ou le compostage. 

La caractérisation des matières résiduelles permet aussi d'évaluer l'efficacité économique et environnementale du plan de gestion des matières résiduelles en place et de recommander des actions concrètes à réaliser afin de l'améliorer ou, le cas échéant, de le mettre en place.  Les gestionnaires pourront ainsi prendre des décisions éclairées afin d'optimiser leur gestion des matières résiduelles, ce qui leur permettra de réduire leurs coûts globaux d'exploitation.

Affiches indiquant différentes matières à trier

Étapes

De façon générale, une caractérisation des matières résiduelles se fait en plusieurs étapes :

  • Planification : Visite de terrain et estimation générale des résidus;
  • Organisation : Préparer et coordonner la caractérisation;
  • Tri : Séparer les matières résiduelles par catégorie, selon les besoins de l'entreprise; 
  • Analyse : Traitement et interprétation des données;
  • Rédaction du rapport :  Présentation des données, recommandations;
Étapes d'une caractérisation des matières résiduelles

    Pendant l'étape d'organisation, il est important de déterminer pendant quelle période les échantillons seront accumulés. En effet, il faut que cette période soit représentative des activités normales de l'entreprise, c'est pourquoi on évite les périodes de vacances ou celles pendant lesquelles se déroulent des événements spéciaux. La caractérisation se déroule habituellement sur une période d'une semaine complète de travail (5 jours, ou 7 jours si l'entreprise est ouverte en permanence), et couvre l'ensemble des quarts de travail. De plus, selon les besoins du client, la caractérisation des matières résiduelles peut se faire séparément pour chaque secteur d'un bâtiment. Bien qu'il soit possible de collecter les matières résiduelles sur une période plus courte, cette méthodologie donne des résultats moins représentatifs de la réalité de l'entreprise. 

    Il faut également choisir un endroit ou les différentes matières collectées seront regroupées afin d'être triées et pesées. L'endroit choisi doit être à l'intérieur afin de protéger les matières des intempéries, de la chaleur et du gel. Ceci permet de s'assurer qu'il n'y a pas d'odeurs excessives qui se dégagent et qui nuisent aux opérations, et que toutes les matières peuvent être triées et séparées dans les bonnes catégories.

    Selon les besoins de chaque entreprise, on pourra ainsi cibler différentes matières à évaluer plus spécifiquement:

    • Papier et carton : papier de bureau, papier d'emballage, journaux, verres et tasses en papier, papier déchiqueté, carton plat, carton ondulé, contenants multicouches, etc.
    • Verre : bouteilles consignées ou non, verre plat, etc.
    • Métaux ferreux et non-ferreux, canettes en aluminium consignées ou non.
    • Matières putrescibles (compostables) : déchets de table, marc de café, matières provenant du secteur restauration ou cuisine, papier brun, résidus verts, etc.
    • Plastiques # 1 à 7, bouteilles de plastique, consignées ou non, sacs de plastique, pellicule d'emballage, etc. 
    • Matériaux de construction/rénovation/démolition (CRD): bois sous toutes ses formes, panneaux de gypse, brique, pierre, asphalte, tapis, etc.
    • Mobilier : meubles, électroménagers, télévision, ordinateurs, etc.
    • Matériel électronique : téléphones cellulaires, petits appareils divers.
    • Cartouches d'encre.
    • Matières dangereuses (piles, batteries, fluorescents, produits chimiques, huiles, peintures, etc.).
    • Déchets ultimes.

    Les résultats de la caractérisation des matières résiduelles sont habituellement présentés sous forme d'un rapport, qui contient au minimum les informations trouvées lors de la caractérisation : quantité de chacune des matières triées et contamination de chaque voie de collecte (matières mises dans les mauvais bacs). Ceci permet de trouver des solutions spécifiques à chaque secteur de l'entreprise, ainsi que des solutions applicables à l'ensemble du bâtiment. Le rapport peut contenir d'autres informations telles que les cibles à atteindre, des recommandations et suggestions d'actions à mettre en place, etc. Il sera personnalisé selon les besoins de l'entreprise.

    La caractérisation améliore les coûts de la gestion des matières résiduelles

    Vous souhaitez faire une caractérisation des matières résiduelles? Contactez-nous pour y parvenir efficacement!